dimanche 16 mars 2014

....* Vois-le.....


Vois-le celui qui sait et pare deux choses ce long tant qu'on le revêt et hulotte à la connaissance cachée ou rêve-ailée séparée du monde, sépare aussi le monde de l'intime-idée.

Vois-le se déchirer de hotte en pas.

Le soulever confère à l'immortelle-idée... qui est voilé n'aperçoit pas l'allume-hier divine dans son coeur...  d'ici-mule la réalité d'aidant-y-terre du moi, du soi.

Il se tait, se cache,  pas uniquement, mais se permet de voir en se musant en tamisant un rai de l'hume-hier de vérité..

Vois-le qui rêve-elle, vois-le qui aveugle par trop d'éclat.. ne se  tait qu'à demi invitant à connaître ce qui se rêve-aile en  ce voilant,  ce qui se voit  anse  rêve-élan.

Den

***

***

6 commentaires:

  1. Ta photo est merveilleuse et ce pont a beaucoup d'allure. On dirait une grande voile...
    Avec de jolis mots!
    Je t'embrasse chère Den.

    RépondreSupprimer
  2. L'as-tu vu ma chère Denise ce qui sait et pare les choses de la connaissance cachée ou rêve-ailée, séparée du monde, sépare aussi le monde de l'intime-idée ? j'ai aimé cette photo à travers laquelle se glisse et s'interroge le rai de l'hume-hier... l'as-tu vu en transparence, la grande voile, celle qui révèle, exempte de clairvoyance, crois-tu,... aveuglée par trop de brillance... l'ôter accorde un brin d'éternité, le sais-tu !... l'as-tu vu,le taiseux caché dans un coin du vois-le rechercher le verre nidé en mots couturés s'élisent en ce rêve-élan !!
    Merci ma chère Denise de permettre à nouveau de jouer avec l'Aime-Haut", comme au Jardin..
    Je te souhaite une jolie soirée enrubannée avec les vingt--six lettres de l'alphabet ...
    bisous
    Den

    RépondreSupprimer
  3. Merci chère Den pour tes merveilleux mots de réponse. C'est magnifique.
    Bisous de belle soirée ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bisous matinaux.
      Belle journée Denise.
      Den

      Supprimer
  4. Exactement, c'est là que se révèle son coeur, par ce son que tu as bien relevé, ô toi qui me savais ...

    Tes mots hulotte ont du citron et de la connaissance et je t'embrasse derrière mon nez-cran, parade à l'invisible qu'on ne voit bien ...

    RépondreSupprimer
  5. Merci Veronica d'avoir décrypté la double lecture.. visible, invisible "qu'on ne voit bien.... " révélée et/ou pas...
    "m'aime haut" a, ont du piquant, pimenté, à revendre, citronné, vinaigré au basalme gallo-romain... tu parles..
    à reconnaître encore et encor... par le coeur... par ses sons..

    bisous d'amitié.
    Den

    RépondreSupprimer

Par Den :
Ecrire un commentaire :
Liens vers ce message :
Créer un lien :