mardi 27 février 2018

*L'ombre....

... (....) "Car un laque décoré à la poudre d'or n'est pas fait pour être embrassé d'un seul coup d'oeil dans un endroit illuminé, mais pour être deviné dans un lieu obscur, dans une lueur diffuse qui, par instants, en révèle l'un ou l'autre détail, de telle sorte que, la majeure partie de son décor somptueux constamment caché dans l'ombre, il suscite des résonances inexprimables.
De plus, la brillance de sa surface étincelante reflète, quand il est placé dans un lieu obscur, l'agitation de la flamme du luminaire, décelant ainsi le moindre courant d'air qui traverse de temps à autre la pièce la plus calme, et discrètement incite l'homme à la rêverie. N'étaient les objets de laque dans l'espace ombreux, ce monde de rêve à l'incertaine clarté que sécrètent chandelles ou lampes à huile, ce battement du pouls de la nuit que sont les clignotements de la flamme, perdraient à coup sûr une bonne part de leur fascination. Ainsi que de minces filets d'eau courant sur les nattes pour se rassembler en nappes stagnantes, les rayons de lumière sont captés, l'un ici, l'autre là, puis se propagent ténus, incertains et scintillants, tissant sur la trame de la nuit comme un damas fait de ces dessins à la poudre d'or".

L'éloge de l'ombre
Tanizaki

Résultat de recherche d'images pour "photo  laque japonais"



..."en fait nous oublions ce qui nous est invisible. Nous tenons pour inexistant ce qui ne se voit point"......

L'éloge de l'ombre
Tanizaki



lundi 26 février 2018

Arthur H - La Boxeuse Amoureuse // Live @ France Inter



Une pensée de la nuit pour chacun
chacune
d'entre vous.

Je vous embrasse.

Den


*****

dimanche 18 février 2018

Juliette Armanet - L'Indien



Un heureux dimanche....

Je vous embrasse.


Den 


 




Fleur, Rose, Pétale, Amour, Closeup


 



samedi 17 février 2018

Madame Monsieur - Mercy (Video Lyrics)





Je vous souhaite un heureux week-end,

et vous embrasse.

Den


*****


Fleur, Rose, Pétale, Amour, Closeup



****


samedi 3 février 2018

Ólafur Arnalds - Only The Winds



découverte de  chez Sabine du "Chemin je t'Aime"...
que je remercie ici une fois encoeur' !


Regarder la vidéo, l'écouter, en mode plein écran 

puis lire le texte.

Ce n'est qu'un conseil d'Âmie !

heureux dimanche.

*****

L'écran s'offre à nous sur une musique d'ambiance et dépose ses notes
 de piano
 l'une après  l'autre.

Douceur.

L'enfant attentif découvre la matière méconnue  et joue avec le voile et s'en imprègne.

Déroulant le drap qui devient vivant par la force des vents, 
il dévoile des formes insensées. 

Sensualité.
Beauté.
Délicatesse.

Animé. Compagnon de jeu  !

Puis il lui échappe.... s'envole...il  ne peut le  rattraper....   il se questionne l'enfant....
Pourquoi ?

Montée, élévation  dans la brume, course....   
 perdu  le drap grandissant éclate en mille papillons... 

où le chercher, le retrouver...?

Fumée. Grisaille ! Disparu !

Les fils tissent l'instant autour du petit. Il s'enfuit à courir,  à chercher les morceaux dispersés.

Ils s'évanouissent sur les rails tendus, les chemins embrumés....

Caparaçonné  le petit pour le rattraper !..

Il ne reste que les fils d'ange sur la ligne du temps, en volée vers l'Immense... ils se déploient, 
tournoient,
 défilent leurs longueurs à récupérer leurs fragments....

Déception.

Voies parallèles.

Que demeure-t-il ?

A t-on rêvé ?


Den



*****