dimanche 4 août 2013

**On a besoin d'une seule chose pour connaître toutes choses....



"...par le temps vide et le ciel pur. Un arbre appuie son épaule de feuillage contre la fenêtre.
C'est un arbre puissant, raffiné. Il s'élève en force dans le ciel.
Il obscurcit le jour, il aveugle la pensée. On a besoin d'une seule chose pour connaître toutes choses.
On a besoin d'un seul visage pour jouir de tous visages.
Un arbre suffit, pour voir.
On apprend à voir comme on apprend à marcher après une longue maladie :
pas après pas, songe après songe.
Un arbre suffit, une feuille de cet arbre, une pensée de cette feuille oubliée dans le soir".
(...)

Christian Bobin
La part manquante

***


9 commentaires:

  1. La vie nous offre parfois de belles, très belles surprises, sans que nous les cherchions et le bonheur est là, à nous de le saisir.
    J'aime les mots de Bobin.
    Ma chère Den, je te souhaite une belle soirée.
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ...."un arbre suffit, une feuille de cet arbre, une pensée de cette feuille oubliée dans le soir"...

      ... le bonheur est là sans que nous le cherchions... ou si peu...

      Merci Denise.
      Belle soirée à toi aussi.
      Bisous, bisous.
      Den

      Supprimer
  2. J'aime Bobin, le secours des livres de Bobin, sa profondeur spirituelle et poétique.
    Merci Den !

    RépondreSupprimer
  3. .."Pourquoi lire, puisque tout est là" ?

    "Je n'écris que dans ce seul dessein : accroître - par le chant et l'amour". (...)

    "D'où vient le vent ? d'un livre ancien qu'on a oublié de refermer."
    "Qui ne vient chez nous qu'en notre absence ? l'amour."
    "Qui rit après sa mort ? la pluie dans le feuillage".

    "Christian Bobin coule comme l'eau. Sans mémoire autre que celle de l'amour.
    Il écrit une langue orale, musicale, qui vient d'abord dans sa bouche, avant de se réfugier dans sa patrie, sa feuille blanche"...(...)

    Christian Bobin
    Notre part manquante

    (extrait de Esprits Nomades - notes de passage, notes de partage -)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Den ! Belle journée à toi !

      Supprimer
  4. Parce qu'il a l'aime haut si près du ciel, Bobin me touche depuis toujours, quel élan passe alors dans mon âme, ô si près de l'élan, comme un arbre qui m'a appris ...
    Merci pour tout, ma chère Den ... Une visite chez toi c'est une feuille de plus ... " une feuille de cet arbre" ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ... les mailles, et l'émaux brillent sous la voûte céleste de Bobin sur la page... par le chant de ses mots d'amour ... si près cieux d' âme vraie..
      Je t'en brasse Véronica...
      c'est toujours un plaisir de te lire...
      Den

      Supprimer
  5. Comme vous toutes ici , comme toi ,
    ...moi aussi j' aime Christian Bobin...Je l' ai découvert pour la première fois en lisant un livret qui donne à penser sublime amour...
    " La présence pure " que j' aurais du lire beaucoup plus tôt avant d' être confrontée au départ de ceux que j' ai surement mal aimé à ce moment là...Il parle toujours si bien au coeur de chacun...:-)
    Plein de bisous ma Den

    RépondreSupprimer
  6. ..J'émaille les mots dépouillés du Beau Bain (j'ose !) pourtant parsemés d'étoiles... quand il voyage vers l'intérieur de la maladie, ils résonnent si fort en nous, ses mots si justement sensibles, ... ils nous portent au-delà du coeur de la vie humaine.. si doucement, si humainement... finalement à le lire, c'est d'or et de songes pareils à des nuages qu'il nous récompense .. merci à lui. Il suffit pour voir... Merci à toi Mathilde.
    Pleins de bisous rendus.
    Den

    RépondreSupprimer

Par Den :
Ecrire un commentaire :
Liens vers ce message :
Créer un lien :