mardi 8 août 2017

*Tenir.....

Sillon de Talbert dans les Côtes d'Armor
Photo Faby

Tenir

"Tout ce qu'on a tenu
Dans ses mains réunies :

Le caillou, l'herbe sèche,
L'insecte qui vivra,

Pour leur parler un peu,
Pour donner amitié

À soi-même, à cela
Qu'on avait dans les paumes,

Que l'on voulait garder
Pour s'en aller ensemble

Au long de ce moment
Qui n'en finissait pas.

Tout ce qu'on a tenu
Dans ses mains rassemblées

Pour ajouter un poids
De confiance et d'appel,

Pour jurer sous le ciel
Que se perdre est facile.

Tout ce qu'on a tenu :
L'eau fraîche dans les mains,

Le sable, des pétales,

La feuille, une autre main,

Ce qui pesait longtemps,
Qui ne pouvait peser,

Le rayon de lumière,
La puissance du vent,

On aura tout tenu"


Guillevic

Dans les mains rapprochées.
(Sphère, 1963, Poésie/Gallimard)



***



16 commentaires:

  1. On aura tout tenu, parfois on se dit on aura tout perdu, mais reste ce que l'on a aimé, dans le coeur, dans la tête...
    Je t'embrasse Den merci pour ce beau texte et la photo si belle venue des côtes d'Armor

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui Marine, TOUT, tenu, TOUT perdu... mais demeuré dans nos coeurs jusqu'à plus faim, plus soif, car apaisées nous sommes à présent, à mains-tenants "ce qui pesait longtemps".
      Merci pour tes mots rapprochés de ceux de Guillevic, le poète de l'éveil, de la réalité du monde à la parole dépouillée, cristalline, et pourtant si profonde...
      Bonne fin d'après-midi à la douceur de l'instant.
      Bisou.
      Den

      Supprimer
  2. Tellement beau, c'est magnifique, texte et photo!!! Merci pour ce beau moment! Bise, bon mercredi tout en douceur!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi Maria-Lina d'être venue te promener, jusqu'ici..
      Je t'embrasse.
      Den

      Supprimer
  3. Merci chère Den pour ce magnifique poème et pour la photo qui me rappelle de beaux souvenirs puisque je suis allée sur le Sillon de Talbert avec un vent très fort. J'ai beaucoup aimé l'endroit.
    Douce fin de journée. Je t'embrasse ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le Sillon de Talbert

      TOUT LE MONDE CONNAÎT LE SILLON DU TALBERT, (dit-on !) CE BANC DE CAILLOUX ET DE SABLE, FORMÉ AU COURS DES SIÈCLES, PAR LES COURANTS MÊLÉS DES ESTUAIRES DU TRIEUX ET DU JAUDY, D’UNE LARGEUR DE 35M, QUI S’AVANCE EN FORME DE CHAUSSÉE DANS LA MER JUSQU’À LA DISTANCE CONSIDÉRABLE DE 3KMS ET QUE LA MER NE COUVRE JAMAIS.
      Conservatoire du littoral... (cf google chrome - la mairie de Pleubian)

      et le merveilleux poème d'Eugène Guillevic qui habille si bien le paysage.
      Un doux rappel dans ta mémoire. J'en suis heureuse Denise - peut-être un peu trop venté...
      Merci d'être en promenade jusque chez moi.
      Je t'embrasse.
      Den

      Supprimer
  4. Trop parlant ta photo et les mots de Mr Guillevic que j' adore ...Il sent bon ton billet ;; :-)
    Bisous ma Den

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un peu de sel de la Bretagne qui se mêle à l'odeur des pins grillés par le sOleil de chênes-houx...Merci Mathilde ...pour ta fidélité dans les allées de mes mots et mes images.
      Bonne fin d'après-midi à la température redevenue tiède...
      Bisou.
      Den

      Supprimer
  5. Très joli poème, Den. Et cette photo est magnifique ! Tout comme ta bannière, d'ailleurs. Merci beaucoup pour toute cette beauté. Je t'embrasse, ma douce.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma chère Françoise pour tes mots qui te rejoindront jusqu'à ta pause estivale.
      Bon repos et à bientôt dans nos allées respectives.
      Bisou.
      Den

      Supprimer
  6. La plage me semble Bretonne, le sous bois Provençal et tes vers sont universels parcequ'il nous parlent d'amour et de partage. Se perdre est facile, savoir se garder est très difficile.
    Mes amitiés pour toi Den

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que de jolies paroles ma chère Chinou.... "se perdre est facile, savoir se garder est très difficile" qu'il conviendrait de développer longuement.... j'y penserai....
      Quand à la plage effectivement elle est bien bretonne, des Côtes d'Armor plus particulièrement, du sillon de Talberg... si beau m'ont dit mes enfants, en vacances là-bas....la colline, bien provençale, du côté d'Aix... et les vers qui nous parlent d'amour de partage, de céleste traversent tous ces chemins en les illuminant, qu'ils soient de mer ou de sous-bois....
      Mes amitiés en retour Chinou.
      Je t'embrasse.
      Den

      Supprimer
  7. Magnifique en images et en mots ! Félicitations à Faby pour sa photo !!
    Et quelle merveilleuse image d'accueil, qui va si bien avec le poème de Guillevic quant à l'amour d'une grand-mère pour ses petits enfants ♥♥♥ Ce qu'on tient là, ne sera jamais perdu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Fifi pour tes mots.... je transmettrai ton message à Faby, elle sera ravie !
      oui image et mots de Guillevic s'habillent fort bien ensemble et rajoutent du sens au sens !
      quant à l'amour d'une mamy pour ses tous-petits.. tu sais ce que j'en pense... il est le fondement essence-ciel qui en découle à l'âge devenu adulte. Son accompagnement nécessaire.
      Merci à toi.
      Un heureux dimanche au milieu des tiens.
      Bisou amical.
      Den

      Supprimer
  8. Tout ce qu'on a tenu un jour avec amour nous a grandi Den merci pour ce texte et la belle photo, et en bannière on sent une émotion dont on ne se lasse pas
    Bisous Den

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi Marine pour tes mots.
      Je te souhaite un bel après-midi en ce dimanche calme.
      Bisous rendus.
      Den

      Supprimer

Par Den :
Ecrire un commentaire :
Liens vers ce message :
Créer un lien :